Avant projet

Partir...

Phare Amédée, N-C, 2010

Pourquoi partir ? question que l'on pourrait se poser .... pour échapper au quotidien, n'emmener que l'essentiel, s'en remettre au hasard d'un chemin, pour se sentir plus léger, ou tout petit en prenant chaque accueil comme une offrande, par curiosité, pour revenir plus étonné, pour découvrir une petite perle du monde, il y a mille raisons de partir, peu importe que ce soit pour appuyer sur le bouton stop ou start, au commencement, il n'y a que l'envie du voyage qui compte.

Chaque été nous aimons jouer aux caméléons, cherchons à nous fondre quelque part dans les limites du possible !!!. Chaque fois, nous manquons de temps, avons l'impression de filer, alors quel contentement lorsque les enfants proposent de rester plus longtemps en Turquie au bout d'un mois de voyage totalement improvisé. Ils en redemandent du haut de leurs 6,9 et 12 ans à l'époque! Ils ont attrapé le virus eux aussi, ce n'est pas très étonnant.

Le choix de la navigation

Ouvéa 2010

Nous envisageons en août 2012 de partir six mois de juillet à décembre 2013 temps qui nous semble raisonnable pour l'école, pour découvrir l'Australie, la Tasmanie, la Nouvelle Zélande en bus camping car ou autre. Ou bien l'Asie, en bateau, ou à dos d'éléphant, ou descendre la Cordillère des Andes en moto (n'importe quoi ! je ne dis pas de qui est l'idée ! )... à moins que ...voilà le point de départ...

Pour nos copains voileux c'est incompréhensible : Pourquoi vous ne partez pas en bateau ? Étienne est un régatier assidu, qui apprécie la croisière et Valérie qui n'a pas les deux pieds dans le même sabot, ni même les pieds sur terre, s'y connait aussi un peu, restons modeste ! Nous avons déjà pas mal navigué ensemble, et en famille. En Nouvelle Calédonie jusqu'aux îles loyautés, inoubliable voyage sur le pacifique qui pourrait porter un peu mieux son nom ! En Turquie, le long de la côte sud, la voie Lycienne...et encore avant en Bretagne sur un jod 24 dans des conditions assez précaires, mais très drôles...

Nous nous imaginons trimbaler tout ce petit monde, les cours du CNED, le ravitaillement, les effets personnels... nous partirons en bateau....

Itinéraire prévisionel...

Impossible de trouver un voilier en Australie et la météo là bas relève plus du défi qu'autre chose en mer de Tasmanie. La cordillère des Andes en bateau, on est pas Fitzcarraldo, et même l'Asie ne nous parait pas si simple à organiser. En fait si on peut ne pas trop organiser c'est mieux.

Nous partirons donc de Bretagne, jusqu'au Cap Vert, puis la traversée jusqu'aux Antilles.

Six mois c'est trop court. Il faut attendre les Alizés, et éviter les cyclones, la traversée se fera en novembre. Si on veut profiter de l'arc Antillais il faut 2-3 mois au moins, on décide une reprise pour les enfants aux vacances de février... Coup de chance en 2014 nous serons les derniers en vacances , on risque d'être les seuls à apprécier !!!

Tout le monde a remarqué que je ne m'engage sur rien concernant notre itinéraire détaillé. Il ne l'est pas ! On va essayer de vous mettre des cartes : celle des Caraïbes, et une de goggle earth. Le mieux c'est de nous suivre au fur et à mesure....

Itinéraire provisoire jusqu'à décembre
Puis les Antilles

Bestioles et pharmacie

Voilà ce qui pourrait nous arriver par centaines, voir par milliers dans le bateau, imaginez un peu le travail, si nous n'observons pas quelques règles de base : heu..., il va falloir retrouver les docs car là, c'est perdu quelque part.

Un homme averti en vaut deux !

Pour ce qui est de la pharmacie, cela demande logiquement un peu de préparation. Emmener juste ce qu'il faut, en sachant qu'il ne nous arrive presque jamais rien (si si !) et que de toute façon il nous arrive surtout systématiquement ce que l'on ne prévoit jamais. N'empêche ! il faut comme même un "minimum". Antibiotique, anti inflammatoire, anti douleur, anti allergique (allez je vous le dis, je suis allergique aux crustacés fruits de mer ahrg ! ) bref,  beaucoup d'anti, en plus des classiques de la bobologie maritime avec les moyens du bord en complément si nécessaire. Bon, si vraiment il faut faire une attelle, les lattes de grand voile me paraissent tout à fait adaptées. Ce qui le sera moins sera sans doute de naviguer sans elles, c'est pourquoi nous avons aussi un kit de bricolage avec pièces de rechange. Et voilà comment je dérive de la trousse à pharmacie à la caisse à outils. Je ne suis pas ergothérapeute pour rien !

L'école

Ou plutôt les écoles.

Tout d'abord le CNED, l'école des trois jeunes jusque février 2014 avec une inscription à programmer début juillet, puis quelques aller-retour de courriers probables avant l'envoi des cours (direction académique, trois CNED différents ... etc). En cas de besoin nous avons déjà un relais à terre qui pourra nous épauler durant ces huit mois d"itinérance de la famille". Merci Christine !

Pour prendre les devants, s'assurer des démarches, compléter par des couriers, et tout simplement parler de notre projet, mars a été le mois des contacts et des rencontres avec les différents professionnels des trois établissements scolaires où seront les enfants au retour.


La première où nous sommes déjà bien connus, une douzaine d'années d'inscriptions, et des temps forts bien ancrés dans les mémoires, c'est l'école des prés verts, celle d'Anatole (CM1 à la rentrée 2013/14) à Thorigné-Fouillard. La deuxième où l'on commence à être de plus en plus connus c'est le collège des Gayeulles, celui de Marceau (5e), à Rennes, et la dernière, voisine des Gayeulles, c'est le lycée Chateaubriand, où Gabriel, (2ed) pourra continuer dans sa lancée. Les places sont gardées bien au chaud, voilà de quoi rassurer tout le monde.

Y'a plus qu'à...

Un avant goût de voyage

De quoi nous mettre bien l'eau à la bouche, à Pâques....

Et puis si bien partis que nous sommes, nous programmons quelques semaines plus tard notre première nav de nuit, faut bien commencer un jour. Bon, force 7 et houle de travers, c'était pas prévu, mais pari tenu : celui de faire des crêpes quelles que soient les conditions. Car le samedi c'est crêpes ! Avec des saucisses, de la moutarde et du gruyère, et du sucre du nutella et j'en passe... Vivement que la marmaille perde la notion du temps...Digestion réussie, avec l'impression de devoir faire rentrer un colissimo dans une boite au lettre de la poste. Faut le temps du compactage...

Nous sommes "amarinés" !

Juin et juillet, dernière ligne droite !

Juin ... un grand saut pour un petit bain
Détente... et partage de cabine...
Partie avec nous ...
Le temps d'un WE
annexe testée...
et validée
Toujours complices...

Départ imminent ...

Ca c'est fait !

Il reste  un petit détail qui a son importance, changer l'hélice. Nous ferons cela à J-2, histoire de se mettre un peu la pression. D'autant plus qu'elle n'est pas dans le bon sens. Je ne vous expliquerai pas en détail, l'histoire est longue à raconter et pleine de rebondissements comme dans toutes les histoires de bricolage maritime. Mais non... nous ne naviguerons pas en marche arrière, nous ne mettrons pas le moteur à l'envers, nous ne retournerons pas le bateau, mais la manette inversée, ca y'a des chances ...

heureux pour nous ...
Voire euphorique ...
ou décalé ... (encore un pari ! ...)
Vous avez deviné ? ...
Un lien de parenté ?

On vous embarque ...

On vous embarque avec nous. Promis nous vous tenons au courant de nos aventures maritimes. Et puis nous sommes parés ! On ouvrira au fur et à mesure des besoins tous les petits paquets, on se plongera aussi dans les livres variés, on répondra aux mails, on vous fera rêver, rire, et mille choses encore... Promis on ne vous oublie pas !

Mille fois merci à vous tous...